Grande campagne de lutte contre la dengue en Cote d’ Ivoire

on .

       La dengue, anciennement appelée « grippe tropicale », « fièvre rouge »ou « petit palu », est une infection virale

,endémique dans les pays tropicaux. La dengue est une arbovirose, transmise à l'être humain par l'intermédiaire de la piqûre d'un moustique diurne du genre Aedes, lui-même infecté par un virus de la dengue de la famille des flaviviridae.

Cette infection virale entraîne classiquement fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruptions cutanées. Il existe des formes hémorragiques ou avec syndrome de choc, rares et sévères, pouvant entraîner la mort. Aussi il n’y a qu'un seul vaccin en cours de mise sur le marché, mais pas de traitement spécifique antiviral. D'autres vaccins sont en cours de développement. La prise en charge repose sur un traitement symptomatique à base de médicaments contre la fièvre et la douleur. Cependant, la dengue pouvant en de rares cas évoluer vers une forme hémorragique, la prise d'antiagrégants plaquettaires comme l'aspirine est à proscrire.La prévention collective repose sur la lutte contre les moustiques vecteurs (extermination, chasse aux eaux stagnantes…)et sur les mesures de protection préventives individuelles contre les piqûres de moustiques (moustiquaire, répulsif…).

C’est à cet fait,une grande campagne de démoustication a débuté dans le district sanitaire de cocody-Bingerville depuis le samedi 06 Mai 2017.Les Agents de l'Institut National d'Hygiène Publique(INHP) du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique ont pris d'assaut la cité îlot 7 située juste derrière le commissariat du 12ème arrondissement pour pulvériser les endroits susceptibles d'abriter des gîtes larvaires. De cour en cours, de maison à maison, le quartier est passé au peigne fin par les hommes de RGC. Résultats plusieurs sites détruits et beaucoup d'habitants ont été sensibilisés à savoir: éviter de laisser stagner l'eau dans les pots de fleurs; se débarrasser des pneus usés, des récipients pouvant contenir de l'eau; fermer tout récipient contenant de l'eau et changer son contenu chaque 03 jours.Notons que cette belle cité avait reçu la visite des agents de l'INHP qui ont procédé à des prélèvements dont  les résultats étaient positifs. La campagne de démoustication et de sensibilisation se poursuit.


Copyright © 2014 Programme National du Développement de l'Activité Pharmaceutique - Tous droits réservés