L’OMS et les partenaires élargissent l’accès aux services de planification familiale dans 4 pays africains

on .

     Un atelier d’orientation et de planification de trois jours organisé à l’initiative du Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé


pour l’Afrique (OMS/AFRO) s’est tenu à Brazzaville (Congo) et c’est axé sur l’exécution du projet intitulé Engagement stratégique technique
reposant sur des éléments factuels pour des résultats en Afrique (Af-STEER) : une plateforme régionale pour renforcer la performance des programmes
de planification familiale dans les pays africains. Le projet Af-STEER sera exécuté grâce à un don de la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF).
Ce projet aidera à répondre à la demande forte mais non satisfaite de contraception, et permettra d’améliorer la qualité des services de planification
familiale dans les quatre pays ciblés (le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et l’Ouganda), en mettant l’accent sur les adolescentes et
les femmes dans la période post-partum et après l’avortement. « Malgré de nombreux efforts, notre Région reste confrontée à des problèmes persistants
qui entravent les progrès dans le domaine de la planification familiale, lesquels problèmes doivent être réglés de façon cohérente et inclusive »,
a relevé le Dr Felicitas Zawaira, directrice du groupe organique Santé familiale et génésique au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.
Le nombre de besoins non satisfaits de planification familiale est élevé dans la Région africaine de l’OMS, où plus de 47 millions de femmes
souhaiteraient cesser de procréer ou espacer les grossesses sans pour autant utiliser à cet effet une quelconque méthode de contraception.
« L’OMS envisage de consolider sa collaboration avec les pays par l’appui technique, la diffusion de lignes directrices reposant sur des bases
factuelles, le renforcement des capacités et l’amélioration de la qualité des soins », a indiqué le Dr Zawaira, confirmant ainsi la détermination
de l’Organisation à œuvrer de concert avec les partenaires nationaux pour traduire les paroles en actes. L’atelier de planification constitue une
première étape dans l’accélération de l’utilisation du don. Cet atelier a servi de cadre pour examiner et discuter des rapports d’évaluation des
programmes et des services de planification dans les quatre pays ciblés, en même temps qu’il a permis aux uns et aux autres d’avoir une perception
commune du don de la BMGF, de son but et de ses objectifs, ainsi que de ses composantes essentielles. L’atelier a aussi offert l’occasion de passer
 en revue les principaux outils de l’OMS, tout comme les orientations concernant la planification familiale qui seront diffusées et utilisées.
Il a par ailleurs servi de prétexte pour élaborer des plans de travail spécifiques par pays, et aussi pour discuter et convenir du rôle attendu
de chaque niveau de l’Organisation et des rôles que doivent jouer les ministères de la Santé et les partenaires

Copyright © 2014 Programme National du Développement de l'Activité Pharmaceutique - Tous droits réservés